Résumé

Les locataires de la rue de la Colline des Puits, à Mogneville, ont officiellement signé, le 10 septembre 2019, la charte de la cage d'escaliers avec les élus et les représentants de l'OPAC de l'Oise. C'est la 78e charte paraphée par l'office depuis 2000.

Proximité
C'est la 78e charte paraphée par l'office depuis 2000.
Body

Les locataires de la rue de la Colline des Puits, à Mogneville, ont officiellement signé, le 10 septembre 2019, la charte de la cage d'escaliers avec les élus et les représentants de l'OPAC de l'Oise. C'est la 78e charte paraphée par l'office depuis 2000. Cet événement, auquel a participé Michel Delahoche, maire de la commune, s'est déroulé  à la salle des fêtes. En signant cette charte, l’objectif commun des représentants de l’OPAC de l'Oise et des 24 familles concernées, dont 22 locataires d’appartements et 2 de pavillons, est d’améliorer le cadre de vie dans ce quartier.

 

À l’initiative de la charte, l’antenne clermontoise de l’OPAC de l’Oise a organisé trois réunions afin de l’élaborer. La première d’entre elles a rassemblé, à la mairie de Mogneville, Michel Delahoche, le maire de la commune, ainsi que les représentants de l’OPAC de l’Oise que sont Yves Le Moullac, responsable de l’antenne de Clermont, Michel Deblock, directeur clientèle, Muriel Pillot, monteur d’opérations, ainsi que deux représentants de locataires, à savoir Narcisse de Jesus et Eddy Gazon. Les participants sont allés, dans un second temps, à la rencontre des locataires sur place, rue de la Colline des Puits.Cette entrée en matière a été suivie de deux réunions publiques qui ont rassemblé les locataires, Yves Le Moullac et Arnaud Teron, le gardien du site. Très constructives, ces trois rencontres ont permis aux locataires, élus et représentants de l’OPAC de l’Oise de dialoguer. En dehors de celles-ci, la discussion est restée ouverte par l’intermédiaire de l’antenne de Clermont.
Deux locataires ont accepté d’être « référentes » pour cette charte de la cage d’escalier : il s’agit de Madame Berckmoes et de Madame Bodin.

 

Très impliquée dès l’origine du projet de charte de la cage d’escalier, la mairie de Mogneville a été représentée lors des trois réunions, par le maire lui-même, Michel Delahoche, mais aussi par Pierre Hercelin, adjoint à l’urbanisme, lequel a assisté à deux des trois réunions. La commune a également pris un certain nombre d’engagements :  assurer un meilleur suivi des locataires, entretenir les espaces verts et élaguer les arbres, réparer les éclairages publics défectueux et installer des miroirs à la sortie du quartier.

Un diagnostic a été effectué entre les locataires et l’OPAC de l’Oise suite auquel l’office s’engage à effectuer les travaux suivants  :
• ravalement des façades, dont la mise en peinture des portes d’entrée, des portes de garages, des garde-corps et des boiseries (62 000 euros) ;
• nettoyages des couvertures, gouttières et des évacuations eau potable et révision des gouttières, des évacuations eau potable, des châssis de toit et des cache-moineaux (49 000 euros) ;
• installation d’un panneau interdisant le dépôt d’encombrants (les travaux ont été réalisés par l’antenne) ;
• création de trois terrasses (15 000 euros) ;
• création d’un dallage sous le porche (13 000 euros);
• pose de marquises au droit des portes d’entrées (8000 euros).
Ces travaux, qui devraient commencer début décembre 2019, seront financés par l’OPAC de l’Oise et ne seront pas répercutés sur les loyers ou charges des locataires concernés.

Les locataires s’engagent à :
•  respecter les règles de courtoisie ;
• respecter les emplacements des conteneurs dans les parties communes ;
•  ne  pas déposer d’encombrants à côté des poubelles ;
•  ne  plus déposer de friteuses sur le rebord des fenêtres ;
•  respecter le ménage fait dans les lieux communs ;
•  ne plus déposer ni litière ni nourriture sur les espaces verts afin de ne pas attirer les animaux errants.

L’OPAC de l’Oise s’engage à :
•  veiller à un maintien strict de la propreté du site ;
•  veiller à un maintien strict de l’emplacement des conteneurs ;
• Faire en sorte que la prestation de ménage soit satisfaisante, y compris en cas de remplacement du gardien.
Aujourd’hui, il appartient à tous de respecter ces travaux et l’environnement de la résidence de Mogneville. La signature de la charte est une nouvelle étape pour mieux vivre ensemble.

Cette charte de la cage d’escaliers est la 78ème signée par l’OPAC de l’Oise et la 9ème paraphée par l’antenne de Clermont. Les 8 précédentes chartes ont été signées dans les communes suivantes : cinq à Clermont, une à Fitz-James, une à Rieux et une à Rantigny.  Afin d’assurer le suivi de cette nouvelle charte, deux réunions annuelles associant des représentants de l’OPAC de l’Oise et les locataires référentes sont prévues.
Le premier projet de charte de la cage d’escaliers a été mis en place en juin 2000, dans le quartier Saint-Jean, à Beauvais. Depuis, l’OPAC de l’Oise a multiplié les projets sur l’ensemble de son patrimoine. Ces chartes ont permis d’apporter des améliorations concrètes au cadre de vie des locataires.
Ces initiatives s’inscrivent dans une dynamique de gestion de proximité et permettent de travailler en concertation avec les habitants sur l’amélioration de leur habitat et de leur cadre de vie. Il est essentiel que les résidants se mobilisent et deviennent acteurs du projet en participant activement à toutes les étapes du dispositif, depuis la conception de la charte jusqu’à son suivi.

 

Edité le
12/09/2019

0 comment

Sur le même sujet